Mamou/Assainissement : Les bars et maquis implantés sur l’ancienne gare ferroviaire détruits par le bataillon autonome

Nommé au mois de novembre dernier, le nouveau commandant du bataillon autonome de Mamou (BAM) le colonel Fofana, est depuis début décembre 2021 en guerre contre les gérants des maquis qui entouraient le Camp militaire de Mamou et ceux installés à la gare ferroviaire de la commune urbaine de Mamou.

Implantés au sein du bataillon autonome de Mamou et le long de l’ancienne gare ferroviaire de Mamou,  tous les lieux  de vente d’alcool, de consommation du chanvre indien, de  prostitution et d’autres baraques viennent d’être détruits par les hommes du colonel Fofana.

Au départ, les agents sont venus alertés les occupants avant de revenir aux environs de 14 heures pour passer à l’acte.

Une lueur d’espoir qse lit sur les visages des populations riveraines qui sont contre ces pratiques qui les empêchaient de dormir la nuit et qui constituaient une menace à leur sécurité.

Une action que compte poursuivre le nouveau commandant du bataillon autonome de Mamou, qui veut voir la ville –carrefour  débarrassée de toutes les pratiques dangereuses.