Covid-19 : Avec 299 cas notifiés en deux semaines, l’ANSS prend des nouvelles mesures

La Guinée fait-elle face au nouveau variant omicron ? Toute porte à croire avec l’explosion du nombre de cas de contamination durant ces deux (2) dernières semaines. Les statistiques de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), font état de 299 cas positifs en l’espace de deux (2) semaines, alors que les chiffres étaient en baisse aux mois d’octobre et novembre.

L’ANSS et les partenaires notamment l’OMS, l’Unicef  ont tenu une réunion d’urgence lundi 27 décembre2021 au siège de l’agence.

Des mesures fortes ont été annoncées dont entre autres : la réactivation de l’ensemble des commissions techniques de riposte (Surveillance, prise en charge, logistique, communication, centre d’opération d’urgence).

Les centres de traitement de Gbessia et du camp Alpha Yaya verront leur capacité d’hébergement augmenter. Et d’autres centres fermés comme Nongo pourront rouvrir leurs portes les prochains jours.

En outre, il est prévu le séquençage des échantillons pour déterminer si le pays fait face au nouveau variant Omicron qui se propage dans beaucoup de pays à travers le monde

Par la voie de l’organisation mondiale de la santé,  les partenaires se sont engagés  à accompagner la lutte contre cette nouvelle vague de la maladie en Guinée.

Ainsi, pour éviter la péremption de quelques 700 mille doses de Pfizer et de Spunik V en 2022, l’ANSS et ses partenaires se sont accordés sur l’intensification de la vaccination dans le pays.

Ceci pourrait réduire le nombre d’infections et sauver ces 700 mille doses de vaccin, menacées de péremption entre fin janvier et mars 2022.