Guinée/ La Suppression des bonus d’appels pousse le Ministère des Postes et télécommunications à lever le voile sur les arnaques liées aux forfaits mobiles et les facturations abusives!

 

Face aux chantages organisés par les sociétés de téléphonie mobile implantées en république de Guinée contre les usagers du secteur à travers la suppression des bonus d’appels , suite à l’application de l’arrêté 457 relatif à la nouvelle redevance d’interconnexion sur le trafic intra réseau , le Ministère des postes, télécommunications et de l’économie numérique ne compte pas céder et décide de prendre des mesures correctionnelles axées sur le démantèlement de la grosse fraude fiscale de l’histoire des télécommunications en Afrique . À cet effet, suivons le regard  de notre invité ….

On parle d’arnaque quand on considère que l’on nous a menti, que l’on s’est fait escroquer ou voler. Les arnaques que l’on peut rencontrer en tant qu’abonné de téléphonie mobile sont, hélas, aussi nombreuses que variées. Il existe des moyens de s’en prémunir et, le cas échant, des moyens d’obtenir réparation.

En république de Guinée par exemple , les abonnés des téléphonies mobiles subissent plusieurs types d’arnaques , notamment, la facturation abusive , des services qui ne sont pas fournis correctement et sur les bonus (forfaits mobiles ) qui s’évaporent sans trace.

À cela il faut ajouter ces  arnaques sur les numéros surtaxés qui font couler de belles commissions en toute impunité. Comment un arnaqueur fait-il pour obtenir un numéro surtaxé qu’il va ensuite tenter de vous faire utiliser ? C’est simple, il s’adresse à un intermédiaire qui achète en gros les numéros surtaxés aux opérateurs pour les revendre (dans le détail, la répartition des rôles entre les différents opérateurs et les intermédiaires est un peu plus compliquée que ça).

Bref, pour le dire en termes plus directs, les bénéficiaires principaux des arnaques téléphoniques sont les opérateurs et les intermédiaires. Comment dès lors s’étonner de la facilité avec laquelle les escrocs parviennent à se procurer ces numéros ? Si les opérateurs étaient contraints de rembourser systématiquement les sommes ainsi volées, ne seraient-ils pas plus regardants sur leur distribution et leur contrôle ?

Dans tous les cas , les autorités guinéenne ne compte plus baisser la garde. Et c’est pourquoi, le Ministre Saïd Oumar Koulibaly entrevoit dans les jours à venir,  une réunion technique avec les patrons du secteur afin de tirer au clair toutes ces questions qui impliquent la protection des droits des consommateurs.

Synthèse de Siba Béavogui