Bah Oury plaide pour une grâce présidentielle en faveur du commandant AOB

 

Le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB) peine à se remettre des blessures qu’il a subies en 2011

Considéré comme le cerveau de l’attaque de la résidence du président de la République, le commandant AOB, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, séjourne en prison depuis bientôt 10 ans.

Son état de santé s’est détérioré au fil du temps. Il a été admis d’urgence l’hôpital Ignace Deen, selon son avocat.

Dans la presse, Maitre Salifou Béavogui affirme que ‘’le commandant est malade, le sang sort dans ses narines et dans sa bouche. J’en suis très inquiet’’.

Selon l’opposant Bah Oury, ‘’le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB) mérite, dans ces circonstances, la liberté provisoire. Toutefois, la grâce présidentielle est préférable par le président Alpha Condé’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info