Le multi-user : une réunion décisive à Dubai

Le secteur minier guinéen connaît un essor sans précédent depuis l’avènement du président Alpha Conde à la magistrature suprême. Beaucoup de réformes ont permis au secteur d’être le plus productif possible. Et un des maillons forts de la gouvernance minière réside dans la gestion des infrastructures. Le domaine est confié à l’ANAIM qui a est actuellement en concertation avec les acteurs concernés par la gestion par la ligne ferroviaire Sangaredi-Kamsar.
La rencontre se tient vient de se tenir à Dubai: le comité des Utilisateurs ferroviaires comprenant l’ANAIM, la CBG, GAC et COBAD, s’est réuni les 28 et 29 juin dans le cadre du contrat d’opérations miltiutilisateurs signé le 15 juin 2015.
 Cette réunion de haut niveau est présidée par le directeur général de l’agence nationale d’aménagement des infrastructures minières. L’agence dirigée par Lamine Cisse est l’institution qui s’occupe de la prise de décisions pour la mise en oeuvre du contrat d’opérations Multi-utilisateurs. Ledit contrat  permet à ces compagnies d’utiliser en commun les infrastructures ferroviaires de Sangaredi-kamsar. Cette réunion intervient à un moment où la Guinée a de grandes ambitions. En effet, sous le leadership du Président Aloha Conde, le pays veut atteindre environ 51 millions de tonnes pour la phase 1 en 2023 et vise plus de 71 millions pour la phase 2 en 2027.
La rencontre de Dubai a permis de plancher de plusieurs thèmes dont la signalisation et la conformité du chemin de fer: ces deux conditions sont indispensables pour l’augmentation des capacités des tonnages prévus dans la phase 1.
 L’ANAIM et les parties autour de la table ont approuvé l’exécution des travaux d’urgence sur 25 km de la voie ferrée et la réhabilitation de 85 km sur la base du rapport de Systra, Cabinet en charge d’évaluer l’envergure des travaux.
Le Directeur Général Lamine CISSE, réaffirme l’importance que revêt cet accord Multi-utilisateurs, issu du principe de la mutualisation initié par son Excellence le Président de la République, Prof. Alpha CONDE. Le Contrat d’opérations Multi-utilisateurs, premier de ce genre dans le secteur minier, est considéré comme une des meilleures pratiques par l’OCDE dans le cadre de l’exploitation des ressources naturelles.
Apres avoir exhorté à plus de collaboration entre les acteurs miniers en vue d’une meilleure prise en compte des préoccupations des communautés, le Directeur Général de l’ANAIM a remercié les dirigeants de la CBG, GAC et de la COBAD pour les efforts déployés en maintenant une production soutenue dont les effets n’ont pas manqué de contribuer à rendre stable et dynamique l’économie nationale et ce malgré le difficile contexte de crise sanitaire que traverse le pays.

A.C