Ministère des Travaux Publics: L’héritage d’un hold-up Financier fait ombrage aux développements économiques des petites et moyennes entreprises !

 

C’est une stratégie macabre initiée par un consortium d’intérêt sous l’égide d’un pool d’investisseurs chinois contracté par l’accord-cadre guinéo-Chinois .

En effet, c’est un secret de polichinelle, 60% de ce gigantesque accord intègre le vaste programme présidentiel pour la modernisation du réseau routier Guinéen.

Après avoir analysé le dossier comptable de ces fonds alloués pour la construction des routes. On souligne un pourcentage important des intrants disponibles sur le marché local notamment la granite et la location d’engins lourds. Ce qui sous-entend, une réelle opportunité de création de richesses et d’emplois pour le grand bonheur des entreprises et de la main-d’oeuvre locale .

Malheureusement, certains cadres ont préféré confisquer cette forte dose de l’oseille en créant des unités de production de granite et une importante colonne d’engins lourds.

À cause de cette marmaille sicilienne un monopole sauvage malmène les entreprises du secteur et cette situation désastreuse a provoqué la faillite de plusieurs sociétés de droit Guinéen qui ont été contraint de licencier plusieurs centaines de jeunes compatriotes .

Il est temps que le président de la République cloue au sol cette mafieuse corporation afin de permettre à tous les Guinéens sans exclusion de bénéficier équitablement de la prospérité nationale.

Le visionnaire