Guinée/ Face à la grâce présidentielle accordée à deux de ses militants , l’UFDG opte pour le silence !

.

 

Le décret accordant la liberté aux deux détenus a été lu dans la soirée de ce vendredi 18 juin sur les antennes des médias d’État.
Il s’agit de deux militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée, Aboubacar Diallo alias grenade condamné à 10 ans de prison et 5 ans de sûreté et Mamadi Condé alias Madic100frontieres, condamné à 1 an de prison.

Pour l’instant aucune réaction n’a filtré du côté de leur famille politique . Silence radio, personne ne souhaite commenter le sujet. Sur les réseaux sociaux, également aucune réaction officielle  n’a été constatée.

Elh.Cellou Dalein Diallo ne compte pas reculer  , il  ne semble pas répondre aux sollicitations initiées par le gouvernement guinéen en faveur du dialogue social car selon lui, le retour de la paix et de la confiance passent nécessairement par la justice et le respect de la Constitution et des lois de la République.

Le visionnaire