Présidentielle du 18 octobre : Elie Kamano, le candidat fabriqué d’Alpha Condé

C’est un candidat de paille. Une fabrication du Pr Alpha Condé. Un barbouze politique qui, à en croire nos sources proches du parti présidentiel, a reçu plusieurs centaines de millions de francs pour faire le sale boulot. En effet, Elie Kamano n’a ni les moyens financiers, ni les moyens humains, en un mot il ne dispose d’aucune assise nécessaire pour aller à une élection, du moins pour le moment. C’est un misérable. Un pauvre type qui est à la recherche de la pitance quotidienne. Selon une source proche de la CENI, rien que « la caution qui s’élèverait à 1 milliard de francs guinéens », et les frais de campagne qui se chiffrent à plusieurs autres milliards, Elie Kamano sait pertinemment que c’est une affaire de gros sous et qu’il n’a pas cette bourse. Loin s’en faut!

Enfant de l’espace Kissi, natif de Gueckedou, Elie Kamano n’a pas de poids politique dans le bassin Kissien qui s’étend de la forêt en Basse-Guinée, du Foutah en Haute-Guinée à l’image de ses aînés Dr Faya Millimono (BL), Paul Moussa Diawara (MPD) et Jean Marc Telliano (RDIG) qui se partagent l’électorat de la communauté.

Promis Ministre de la culture par Alpha Condé dans le dernier remaniement du gouvernement, une promesse qui n’a pas vu jour, « papa promesses ou le boulanger de Conakry », ayant décidé autrement, Elie Kamano préfère se reconvertir dans le mercenariat politique, au service du plus offrant. Dommage!

En tout état de cause, si en recrutant Elie Kamano pour des prestations politiques dont il n’a pas le poids, on peut être tenté de croire qu’Alpha Condé lui même ne connaît pas comme il le prétend, les acteurs et le terrain politiques du pays. Il est tout simplement déconnecté.

Amara Sylla, indiscretguinee.com