Tibou Kamara et Bantama Sow se mettent en spectacle au palais du peuple: Le coup de fil d’Alpha Condé à Dr Mohamed Diane

Le spectacle qui s’est déroulé entre Tibou Kamara et Bantama Sow au palais du peuple lors de l’ouverture le mercredi 05 août de la convention du RPG révèle à l’opinion publique le profond malaise qui règne au sein du camp présidentiel déchiré par l’existence de plusieurs clans au tour d’Alpha Condé. Il renvoie à cette ambiance de fin de règne ou, il n’y a ni ordre, ni autorité, ni responsabilité car, pour une histoire de chaise, si Tibou Kamara venu en retard doit décrocher son phone, en présence du Premier Ministre Ibrahima Kassory Fofana, du Ministre d’état Dr Mohamed Diane et de tous les autres, pour appeler Alpha Condé, c’est clairement se foutre du RPG, des deux personnages, des autres cadres présents, en ignorant superbement leur présence, rabaisser la république, dévoyer le pouvoir, démystifier le commandement en amenant le Chef de l’Etat à descendre du haut de sa fonction emblématique pour atterrir sur les carreaux du palais du peuple en instruisant en sa qualité de Chef protocole de la circonstance Dr Diane de trouver une place pour le Gawolo Tibou Kamara. Un Président qui se mêle de tout et de rien. Du futile et de l’inutile, sauf de l’essentiel. Un Chef de l’Etat qui accepte de nommer dans la dernière composition de son gouvernement la copine de Tibou Kamara qui lui en a fait la proposition, connue de tous et de toutes, qui a divorcé, trahi son époux, abandonné son ménage, qui ne s’en cache plus d’ailleurs, la Marie Antoinette de la république, Mlle Zenab Drame qui se fait appeler Nabaya, souillant par méconnaissance ou par mépris ce grand nom, la grandeur, le prestige… de Kankan, actuelle Ministre de l’enseignement technique. Impuissant, Dr Diane était présent ce jour quand la scène se passait. Dommage pour le pays. Dans les prochaines livraisons, nous reviendrons en détails sur cette pimbêche, l’incarnation de la promotion matelas en Guinée.

En revenant à nos moutons on peut se poser les questions où etaient passées les hôtesses pour que le Président guinéen tombe si bas en jouant leur rôle celui du protocole du jour? Est-ce vraiment le boulot de Président de la république? Alpha Condé connaît-il vraiment la valeur, l’importance de la fonction qu’il occupe dans le pays? Malgré tout ce qu’on connaît de lui, face à cette foutaise qui s’adresse à tous les hauts dignitaires du régime présents à ce grand événement, Bantama Sow n’avait-il pas raison de répondre à Tibou Kamara qui en fait trop, indispose, gêne… les gens à toutes les occasions, même devant Alpha Condé pendant les conseils de ministres?

En un mot comme en mille, il y a urgence à restaurer l’autorité de l’Etat, la discipline, la bonne conduite, et surtout opérer des choix judicieux pour les fonctions aussi importantes que celles des ministres, des hauts commis de l’Etat…, expression manifeste des gens sérieux au pouvoir, d’un régime exemplaire et non vulgaire.

De tout ce qui précède, comparer le palais présidentiel Sekhoutoureya à la cour du roi Petaud ne serait pas une exagération. A quelques mois des présidentielles, les Guinéens sont amplement édifiés sur la gouvernance Alpha Condé, faite de médiocrité, de roublardise, de laisser-aller, du désordre, de la pagaille, du chaos économique et social dans le pays, de la descente aux enfers des populations. Bref, rien n’indique à ce jour qu’Alpha Condé pourrait se succéder à lui même, à moins que l’opposition ne l’ouvre le boulevard en boycottant le scrutin présidentiel prochain.

Source: Amara Sylla, correspondant indiscretguinee.com