Fonction Publique: Ministère de la Santé recrutement de plusieurs postes

La mise en œuvre de la stratégie de santé communautaire va nécessiter un engagement intensif de la DNSCMT la coordination de multiples partenaires au-delà du secteur de la santé. La transition des interventions en cours vers la mise en œuvre de la nouvelle stratégie demandera des efforts en matière de coordination et d’alignement des interventions

Profil et compétences :

L’Assistant (e) technique national chargé (e) du partenariat et du développement de la santé communautaire doit avoir les diplômes, expériences et compétences suivants :

Diplômes

Avoir une maitrise en sociologie, psychologie ou en sciences de communication

Expériences

Avoir au moins trois années dans la gestion des consortiums, ou d’un projet avec implication de partenaires d’origines diverses.

Autres expériences souhaitées

  • Une bonne connaissance de l’organisation globale du système de santé
  • Une expérience avérée en matière de suivi évaluation
  • Une expérience robuste en développement communautaire
  • Une expérience avérée et consistante en matière d’assistance technique et de renforcement des capacités et de transfert des connaissances/compétences des Organisations Non Gouvernementales/Organisations Communautaires de Base (ONGs/OCBs) et structures déconcentrées de I’ Etat comportant I’ évaluation des besoins et la conception et mise en œuvre des plans de renforcement des capacités
  • Expérience pratique de travail avec les ONGs/OCBs et structures déconcentrées de I’Etat en tant que partenaires opérationnels de programmes de santé communautaire.
  • Capacités démontrées à établir et maintenir des relations de travail collaboratives avec les bailleurs de fonds, les officiels du gouvernement, les organisations locales et autres parties prenantes

Les compétences et les aptitudes suivantes sont requises pour le poste :

  • Aptitude à communiquer effectivement selon les audiences
  • Une aptitude d’intégration et de travail en milieu multiculturel
  • Une connaissance avancée des logiciels usuels bureautiques (Word, Excel, PowerPoint)
  • Une qualité rédactionnelle et une aptitude à travailler sous pression

Responsabilités et principales tâches

Placé (e) sous la responsabilité directe du Directeur national de la DNSCMT, il/elle apportera un appui technique à celui et, entreprendra des actions pour la coordination des partenaires du projet ainsi que la recherche et l’établissement de nouveaux partenariats. Renforcer les capacités du personnel et des partenaires. II/Elle assurera les outils et processus clés sont bien menés à bout, y compris le renforcement du partenariat et de l’alignement des acteurs à la nouvelle politique nationale.

Ses principales tâches seront entre autres :

  • Apporter un appui/conseil et orientations au Directeur national de la DNSCMT dans le domaine du développement et de la gestion du partenariat pour la santé communautaire
  • Assurer et renforcer le dialogue stratégique avec les partenaires autour de l’harmonisation/ alignement et complémentarité des interventions de santé communautaire
  • Apporter un appui/conseil et orientations pour le partenariat et la mobilisation des ressources en faveur de la professionnalisation des agents de santé communautaire (financement, cofinancement de État, apport partenaire, plan de formation professionnalisation
  • Animer le réseau de partenaires avec les instances de coordination
  • Appuyer la DNSNMT pour le suivi et la satisfaction des conditions de décaissement des fonds énumérées dans accord de la subvention
  • Renforcer les capacités du personnel clé de la DNSCMT, y compris l’appropriation des rôles, tâches et responsabilité, transfert de connaissances et de compétences nécessaires pour la conduite des activités de santé communautaire
  • Analyser les résultats pour évaluer les performances et la rentabilité de chaque accord de partenariat

  1. CHARGE (E) DES FORMATIONS, NORMES ET OUALITE

Pour l’opérationnalisation de la santé communautaire, la stratégie nationale s’appuie sur la mise en place de RECO, le recrutement/formation des ASC. Le Guide harmonisé définit les modalités de mise en œuvre des différentes activités de santé communautaires. La stratégie nationale de santé communautaire a prévu un passage à l’échelle progressif avec une couverture des besoins au fur et à mesure de la disponibilité des ressources.

Une fois choisis (es) et/ou recrutés (es), les ASC et les RECO doivent bénéficier d’une formation Initiale sur la base des modules harmonisés et d’un renforcement continu des capacités à travers les supervisions. En ce qui concerne les ASC deux modalités de formation sont prévues : Le recrutement et la formation des Assistants (es) Techniques en Santé actuellement disponibles au niveau de I’INSP et la formation de cohortes annuelles d’agents de santé communautaire à partir des modules harmonisés avec l’appui de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé et de l’Organisation Mondiale de la Santé.

1-       Profil et compétences :

L’assistant (e) chargé (e) des formations, normes et qualité doit avoir un diplôme de Doctorat en Médecine, ou Maitrise en sante publique. Les candidats (es) avec une Maitrise en sciences de l’éducation qui ont une expérience dans la mise en œuvre des projets de santé publique seront aussi considérés (es).

Expériences professionnelles :

Les expériences suivantes sont requises pour le poste de l’assistant (e) technique chargé (e) de la formation, normes et qualité

  • Cinq années d’expérience dans le renforcement des paflenaires, et spécifiquement dans l’élaboration des normes et la formation des acteurs dans le secteur de la santé. Une expérience directe dans la formation des relais communautaires serait un atout important.
  • Une bonne connaissance de l’organisation globale du système de santé de la Guinée Avoir une expérience solide en matière de formation (planification et mise en œuvre)
  • Avoir été impliqué dans la conception des modules de formation
  • Une expérience robuste de la conception et de la mise en place des outils de formation, notamment les outils de prétest et de posttest

Les compétences et les aptitudes suivantes sont requises pour le poste :

  • Une aptitude d’intégration et de travail en milieu multiculturel
  • Une bonne maitrise des logiciels usuels bureautiques (Word, Excel, PowerPoint)
  • Une qualité rédactionnelle et une aptitude à travailler sous pression Une aptitude à communiquer avec des audiences variées

II-      Responsabilités et principales tâches :

L’Assistant (e) chargé (e) des formations sera recruté (e) et placé (e) à la Direction nationale de la santé communautaire et de la médecine traditionnelle (DNSCMT) sous la responsabilité du Chef de section soins de santé primaire. Ses principales tâches sont les suivantes :

  • Veiller à l’application des normes dans le recrutement des ASC et RECO

L’actualisation des modules et outils de formation des ASC et RECO  Veiller à la mise à disposition/ renforcement des capacités des formateurs

  • Élaborer le planning détaillé de formation des ASC et RECO, incluant les formateurs
  • Appuyer l’élaboration et la finalisation de la convention de formation avec les institutions de formation compétentes mandatées Veiller à la supervision des formations des ASC
  • Appuyer l’élaboration du planning et la mobilisation des ressources pour la formation des coholtes des ASC en collaboration avec la Direction en charge des ressources humaines du Ministère de la santé et du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation
  • Appuyer l’opérationnalisation de la formation des cohortes des ASC Appuyer l’élaboration des outils de supervision des activités de santé communautaire Veiller à la qualité des formations et des interventions de santé communautaire
  • Veiller à la mise en place et à I ‘actualisation de la base de données des personnes formées en santé communautaire
  • Contribuer à l’évaluation périodique des compétences des ASC et des RECO

———————————————————————————————

  1. AGENT DE TERRAIN TELIMILE

L’ agents de terrain est recruté dans le cadre de la mise en œuvre de la subvention du Fonds mondial pour appuyer le suivi-évaluation de la mise en œuvre de interventions dans le district sanitaire de Télémilé du modèle pilote de couverture intégrale de DPS en activités de santé communautaire.

Au niveau de la DNSCMT, l’agent de terrain travaillera directement avec le chargé d’étude de la section Soins Santé Primaires.

            1-          Profil et compétences :

L’ Agent de terrain doit avoir un diplôme de maitrise en sante publique ou en sociologie et avoir les expériences professionnelles suivantes :

  • Deux années d’expérience avec les projets du secteur de la santé
  • Une bonne connaissance de l’organisation globale du système de santé de la Guinée Une expérience avérée en matière de suivi évaluation des projets du secteur de la sante
  • Une expérience significative en gestion de projet, notamment des projets communautaires

Les compétences et les aptitudes suivantes sont requises pour le poste :

  • Une aptitude d’intégration et de travail en milieu multiculturel
  • Une bonne maitrise des logiciels usuels bureautiques (Word, Excel, PowerPoint)
  • Une qualité rédactionnelle et une aptitude à travailler sous pression Une aptitude à collaborer avec des acteurs de divers secteurs

          II-      Responsabilités et principales tâches :

Sous la supervision du chargé d’étude de la section Soins Santé Primaire à la DSCMT, l’agent de terrain chargé du suivi rapproché de la mise en œuvre des activités santé communautaire assurera les tâches suivantes :

  • S’assurer que la mise en œuvre des activités de santé communautaire est conforme et alignée avec les orientations nationales
  • Faciliter le dialogue local et le partenariat autour de la santé communautaire
  • Appuyer la DPS à coordonner, rendre synergique et aligner les interventions à la politique et aux orientations nationales Of
  • En collaboration avec la DPS, le point focal paludisme, le SR et le Chargé de la section SSP, établir et suivre l’exécution de la feuille de route locale pour l’opérationnalisation du modèle au niveau District
  • Appuyer le processus de sélection/recrutement et de renforcement des capacités initiales et continues des ASC et RECO
  • Établir et actualiser régulièrement la cartographie et la base de données des acteurs et des interventions
  • Travailler avec le SR pour la mise en œuvre et la capitalisation des interventions du modèle pilote
  • S’assurer de la disponibilité des intrants et outils en qualité et quantité suffisante pour la mise en œuvre des interventions
  • Appuyer l’organisation, la tenue et la capitalisation des réunions des cadres de concertation et de coordination des interventions de santé communautaire
  • Faciliter la tenue et la capitalisation des activités du niveau central qui se déroulement dans leur localité respective
  • Travailler avec les communes pour la dévolution et la prise en compte des ASC/RECO dans les budgets communaux (feuille de route, mécanismes, PAO, etc.)
  • Appuyer la supervision des interventions de santé communautaire dans les communes de son aire de responsabilité
  • Veiller à la collecte, à la validation et à la transmission des données et résultats des interventions de santé communautaire
  • Produire les rapports périodiques de mise en œuvre du plan de travail

NB : Veuillez noter que seuls (es) les candidats (es) retenus(es) seront contactés (es).

Vous pouvez envoyer votre dossier de candidature comprenant un CV : une lettre de motivation et les noms de trois personnes citées comme des références professionnelles à l’adresse suivante : employmentguinea@crs.org en mettant en objet du mail le poste pour lequel vous postulez au plus tard le 23 mars 2020 à 12 heures.

Fait à Conakry, le 09 mars 2020

Source: www.224business.com