La fausse mission du président Nigérien ISSOUFOU démasquée par le Chef d’Etat Guinéen. La mauvaise amitié ou la domination des puissances étrangères

Depuis quelques heures la toile est inondée par l’information qui selon laquelle le Président Guinéen a refusé de recevoir une mission de la CEDEAO a seulement quelques jours des élections en Guinée. Cette information a été donné par le site RFI, qui apparemment n’a pas pris le soin de bien vérifier avant de diffuser.

Selon nos confrères de médiaguinee « Le président a donné son accord de principes, en tenant compte de la bonne foi de Issoufou », précise une de nos sources. L’affaire semblait bouclée et la fameuse « mission » devait donc se préparer pour le voyage.

Naturellement, Alpha Condé appelle le président burkinabè pour échanger avec lui. « A sa grande surprise, Roch Christian Kaboré, président du Burkina Faso, a dit qu’il n’était pas au courant de la mission initiée par Issoufou ! », souligne une de nos sources. Incrédule, le président guinéen prend alors soin d’appeler son homologue ghanéen, Akufo-Addo. « Celui-ci a tout de suite manifesté sa surprise et a dit : je ne suis pas du tout informé de cette mission et Issoufou ne m’en n’a jamais parlé. D’ailleurs, je suis actuellement en Norvège et donc je ne peux même pas participer à une telle mission », a ajouté notre source. En clair, deux des chefs d’Etats présenté comme étant membres de la « délégation de haut niveau » n’étaient même pas au courant du voyage…

Il ne restait plus qu’à contacter le président nigérian, Buhari. Là aussi, patatras, le leader du pays le plus puissant de la CEDEAO indique que « Issoufou lui a dit de l’accompagner à Conakry mais il ne lui a pas dit l’objet de sa visite. Le président l’a d’ailleurs informé que vendredi est le dernier jour de la campagne ». Aux dernières nouvelles, Buhari s’apprêtait à appeler son homologue nigérien pour lui dire qu’il ne se rendra pas à Conakry. Du côté du palais Sékhourouyah, on soupçonne une grande puissance étrangère d’être derrière les manœuvres bizarres du leader nigérien, jadis très proche du Guinéen. Mais ça, c’était avant

Le Président Youssoufou sacrifie-t-il son amitié avec son homologue Guinéen? Si oui au Profit de qui?

Affaire à suivre…