Journée de grève à Conakry : l’état des lieux à Gbessia, à Madina et à la Tanérie

Gbèssia Rond-Point, la Tannerie Yimbyaha, le Marché Entag et Madina marché. Ce sont entre autres endroits visités ce mercredi, 19 Février 2020 par notre rédaction. L’idéal est de s’assurer de la réalité sur le terrain durant cette journée de réticence appelée par le FNDC. Notre constat.

Nous sommes au rond-point de Gbessia, ici et comme tous les jours, nombreux sont les usagers qui empruntent leur taxi et autres moyens de déplacement en vue de se rendre à leur lieu de travail habituel. Les usagers affluent les gares voitures et à les entendre,  certains ne veulent même plus entendre  parler de grèves.

« Ils (FNDC-Opposition) disent de rester à la maison, ce sont eux qui nous donnent à manger ? Même si c’est le cas, nous ne sommes pas dans une prison, nous devons nous mouvoir comme toute personne qui se sent en liberté ». Réagit Ousmane Barry vendeur ambulant  de cigarettes

De Gbessia rond-point à Madina, sur tout le long de l’autoroute, le commerce et autres activités se déroulent comme à l’accoutumé. A partir seulement du pont du marché avaria, l’impression donne tout de suite qu’aucune activité commerciale n’est au ralenti. Tout semble se passer comme par le passé.

A l’image de ces deux endroits, la Tannerie aussi présente la même image. L’affluence sur la route est pertinente, du bouchon par endroit et autres activités quotidiennes aussi se font normalement. C’est pour dire en résumé, que cet autre appel à une désobéissance civile par le FNDC n’est pas tout à fait suivi. Et partout, les services de maintien d’ordre sont visibles une façon de rassurer les uns et les autres qu’il y a plus de peur que de mal.

Nous y reviendrons !