FNDC : Marche funèbre du 21 novembre, les corps sont indisponibles, affirme Abdoulaye Oumou Sow

Demain jeudi 21 novembre, une marche funèbre était  attendue par le FNDC pour accompagner les personnes tombées lors de la récente marche à leur dernière demeure. Mais le gouvernement annonce que les corps ne seront pas disponibles avant la fin des autopsies.

Joint au téléphone par notre rédaction, Abdoulaye Oumou Bah chargé de communication du front nous explique « je suis à regret de vous annoncer que les  dernières nouvelles ne sont pas bonnes. De temps plus que nous venons d’apprendre que les corps ne seront pas disponibles également demain qu’ils ne seront disponibles que peut-être le samedi  et je ne sais pas qu’est-ce que  le gouvernement est en train de manigancer à nouveau parce que vous savez que la dernière fois également c’est la même chose qu’ils avaient faite. Et ils sont en train de créer une situation de tension pour nous empêcher d’enterrer dignement ces jeunes qui ont été lâchement assassiné ».

Devant cette réalité, le FNDC s’active à réorganiser une réunion d’urgence afin de statuer sur l’indisponibilité des corps « le lundi déjà on a une plénière au niveau du siège du FNDC. Nous avons étalé une batterie d’activités… le FNDC va se rassembler ce soir également nous allons prendre une décision au niveau de la coordination que les corps soient disponibles ou pas, nous allons continuer à mettre la pression  sur ces imposteurs qui comptent  museler sur tous les plans dans ce pays, ce qui ne pourrait pas marcher  parce-que la jeunesse consciente de Guinée est en train de prendre sa responsabilité » a affirmé notre interlocuteur.

Il faut tout de même rappeler que la première marche organisée par le FNDC a été reporté aussi pour des fins d’autopsie.
En attendant, le regard est aussi tourné vers le gouvernement pour savoir à quand la fin des autopsies.